J’avais tellement aimé le tome 1 qu’il me fallait la suite. J’ai enchaîné les deux tomes à la suite.
On découvre les envers du décor de cette maison de couture. Elinor en se faisant embaucher dans cette maison réalise un de ses rêve. Elle se donne à fond! Voir même parfois un peu trop…
Je ne veux pas trop vous en dévoiler mais il y a beaucoup de révélation, des bonnes et mauvaises nouvelles qui arrivent! On ne s’ennuie pas.
Les planches sont toujours aussi magnifique!!!

Foncez!!!

Je les lis donc pas dans le bon ordre mais je pense pas que ça change quelque chose.
Pour l’instant, c’est celui que j’ai moins aimé. Je pense être passé à coté de son message…
Celui-ci parle de relation forte entre deux personnes, du silence, de la peine et la manière de coucher sur le papier ses émotions.

Comme les autres, encore un beau message de passée même si je sais pas pour moi il a manqué quelque chose!

J’ai pris ce manga au hasard à ma médiathèque sans même regardé de quoi il parlait.
On suit Miroku qui se sent enfermé dans sa propre maison et en perpétuelle conflit avec sa mère. Un jour il brave les interdits et sort la nuit. Il va se retrouver nez à nez avec un Gedô. Ce sont d’étranges créatures semblables à des corbeaux qui s’en prenne aux humains pendant la nuit. Suite à cette expérience, il va commettre un acte impardonnable qui va transformer sa sœur et tuer sa mère… Il va ensuite tout faire pour sauver sa sœur.

Ce premier tome m’a bien plu. Je vais continuer pour en découvrir un peu plus.

Que vous dire sur cette série à part que c’est une œuvre d’art.
Dans ce tome, on est dans l’espace et tout ce petit monde va essayer de survivre et surtout retourner sur terre… Ce qui ne va pas être simple. Ils vont découvrir le château des étoiles et découvrir la dur réalité de l’être humain mais trouver comment éviter une guerre en la transformant en chasse à l’innovation.

Une très belle série !

Et voilà pour mes dernières lectures graphiques.
Et chez vous?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Laisser un commentaire, Publié le 19 juin 2017 - BD, Lectures, Manga -

J’avais repéré ces chaussettes depuis un moment.
La copine TheChouille les a vu et a craqué aussi. Elle a vu un pull (si je ne me trompe pas) avec la même technique et donc elle s’est dit que c’était mieux de tester sur des chaussettes plutôt que de se lancer dans un pull ;-).
Et quand on en a parlé lors d’une soirée tricot ou d’un goûté tricot, les copines 99moutons et Punkyneedles nous ont rejoins dans l’aventure :-D!! (Et bien sure elles ont fini le KAL en premier :-p)

En soi, ces chaussettes ne sont pas compliqués du moment que tu lis « bien » le patron :-p!!!

Et bien compter :-p

La technique intarsia n’est pas compliqué. Par contre à part les côtes du début et la pointe du pied, elles se tricotent en rond sinon c’est de l’aller-retour… C’est juste ça de technique.

Et pour finir je n’avais pas assez de gris pour finir… Du coup comme ça je ne risque pas de me tromper comme avec les kickers, je sais quel est le pied droit du gauche 😉 :-p!!!

Grâce à ces chaussettes, j’ai testé 3 paires de doubles pointes. Je pourrais vous faire un petit billet sur le sujet si vous voulez ;-)! Et elles ont aussi pas mal voyagé :-D!

Je suis contente de les avoir fini malgré le manque de fil je me fais au rendu final!
J’aime beaucoup le rendu de l’intarsia!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Laisser un commentaire, Publié le 08 juin 2017 - Creations, Tricot -

Synopsis : Un village prospère dont la relique sacrée pourrit. Un chamane vieillissant, qui n’attend plus ni visions ni voyages. Un espoir de sauver son peuple de la malédiction ; un ossuaire mythique, où vont mourir les géants. Pour le trouver, de bien étranges sentiers, à la lisière de la magie et du rêve.
Fable atemporelle, fantasy protohistorique, hommage à l’âge d’or du récit fantastique, Tout au milieu du monde est un peu de tout ça, et bien plus encore : magnifié par les illustrations de Melchior Ascaride (prix Imaginales 2016), ce court roman graphique à la puissance rare convoque un monde oublié, dont l’écho nous parvient pourtant avec force. Alternant noirceur, lumière et fulgurantes visions, ce court roman n’hésite pas à saisir le lecteur par les tripes en utilisant un langage puissant.
Tout au milieu du monde propose aux lecteurs des illustrations très inspirées de l’art pariétal du monde entier. Toutefois plus que d’un simple roman illustré, il s’agit d’une véritable expérience de lecture, où l’image se mêle au texte pour créer sa propre trame narrative.

Mon avis : C’est le seul achat que j’ai fait lors des Imaginales et je l’avais repéré au salon livre paris. Pour une fois je peux dire que j’ai lu tous mes livres achetés aux imaginales \o/ :-p !!!

Je savais que cette lecture allait être particulière et elle l’a été.
Les illustrations ne m’ont pas perturbé. J’ai vraiment aimé le format de ce livre!
C’est plus au niveau de l’histoire. J’ai beaucoup aimé l’univers mis en place par les auteurs. Le trio qui part sauver leur peuple, le chamane et son apprenti qui utilise les rêves, bref je n’ai pas réussi à arrêter ma lecture avant de l’avoir fini.
Par contre la fin je ne suis pas sure de l’avoir bien comprise et surtout d’avoir compris la finalité de cette histoire :-(!

Ce fût une chouette lecture et si vous le lisez je veux bien qu’on en discute ;-)!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Laisser un commentaire, Publié le 05 juin 2017 - Lectures, Livres -

Les passions de Melcouettes is proudly powered by WordPress and the Theme Adventure by Eric Schwarz
Entries (RSS) and Comments (RSS).